Groupe de base

4155 Agents/agentes de probation et de libération conditionnelle et personnel assimilé

Les agents de probation supervisent la conduite et le comportement des contrevenants en probation. Les agents de libération conditionnelle supervisent la réinsertion des contrevenants qui purgent une partie de leur peine en libération conditionnelle dans la société. Les agents de classement évaluent les détenus et élaborent des programmes de réhabilitation pour les contrevenants qui sont incarcérés dans des établissements correctionnels. Ils travaillent pour les gouvernements fédéral et provinciaux, dans la collectivité et dans des établissements correctionnels.

Exemples d'appellations d'emploi

agent/agente de classement – services correctionnels
agent/agente de gestion de cas – services correctionnels
agent/agente de libération conditionnelle
agent/agente de probation
travailleur/travailleuse auprès des jeunes – services correctionnels

Consulter toutes les appellations d'emploi

Fonctions principales


Les agents de probation et de libération conditionnelle et le personnel assimilé exercent une partie ou l'ensemble des fonctions suivantes :
Agents de probation et de libération conditionnelle
  • rencontrer les contrevenants, la police, la famille et les amis, les responsables de l'administration scolaire et les employeurs en vue de dresser des rapports présentenciels et d'évaluer les chances d'une réussite à la réinsertion sociale du contrevenant;
  • élaborer des programmes de réhabilitation avec les contrevenants et définir des lignes de conduite, des buts et des objectifs;
  • référer les contrevenants aux services communautaires et sociaux auxquels ils peuvent avoir recours;
  • superviser les conditions de probation et se présenter au tribunal;
  • rencontrer régulièrement les contrevenants en liberté surveillée et en libération conditionnelle afin d'évaluer dans quelle mesure ils atteignent leurs buts et respectent les conditions énoncées dans leur contrat de probation et leurs plans de réhabilitation;
  • recommander des mesures correctives ou entamer une action en justice en cas d'infraction des conditions de la probation ou de la libération conditionnelle;
  • effectuer, au besoin, des tâches administratives et superviser le personnel de soutien;
  • prendre part, s'il y a lieu, à l'élaboration des politiques.

  • Agents de classement – services correctionnels
  • rencontrer les détenus afin d'évaluer les problèmes d'adaptation et élaborer des programmes de réhabilitation convenables;
  • rédiger des rapports de classement en y indiquant le genre d'incarcération et d'intervention le plus favorable à la réhabilitation des détenus;
  • planifier des programmes de réhabilitation avec les détenus, identifier leurs besoins et fixer des buts et des objectifs;
  • communiquer avec les familles des détenus et leurs relations dans la collectivité afin d'entretenir les liens établis à l'extérieur de l'établissement;
  • offrir des conseils et du counseling aux détenus relativement à leurs problèmes et évaluer leur progrès.


  • Conditions d'accès à la profession

    1
    • Un baccalauréat en travail social, en criminologie, en psychologie, en sociologie ou dans une autre discipline des sciences sociales est exigé.
    • 2
    • Une maîtrise en travail social, en criminologie, en psychologie ou dans une autre discipline des sciences sociales peut être exigée.

    Renseignements supplémentaires

    • De l'expérience ou une formation supplémentaire permet d'accéder à des postes de direction des services correctionnels.

    Appellations à ne pas confondre

    • Agents/agentes de services correctionnels (4422)
    • Directeurs/directrices des services correctionnels (voir 0423 Directeurs/directrices des services sociaux, communautaires et correctionnels )
    • Travailleurs sociaux/travailleuses sociales (4152)
    • Travailleurs/travailleuses des services sociaux et communautaires (4212)