Groupe de base

7311 Mécaniciens/mécaniciennes de chantier et mécaniciens industriels/mécaniciennes industrielles

Les mécaniciens de chantier et les mécaniciens industriels installent, entretiennent, dépannent, remettent en état et réparent de la machinerie industrielle fixe ainsi que du matériel mécanique. Ce groupe de base comprend les mécaniciens et monteurs de machines dans l'industrie du textile. Les mécaniciens de chantier travaillent pour des entrepreneurs de chantier. Les mécaniciens industriels travaillent dans des usines de transformation, des entreprises de services publics et divers autres établissements industriels.

Exemples d'appellations d'emploi

affûteur/affûteuse de cardes
apprenti mécanicien industriel/apprentie mécanicienne industrielle
apprenti mécanicien-monteur/apprentie mécanicienne-monteuse
monteur-ajusteur/monteuse-ajusteuse de métiers à tisser
mécanicien industriel/mécanicienne industrielle
mécanicien-monteur/mécanicienne-monteuse
mécanicien/mécanicienne d'entretien d'usine de traitement
mécanicien/mécanicienne de chantier de construction
mécanicien/mécanicienne de chantier à l'entretien
mécanicien/mécanicienne de machines textiles
mécanicien/mécanicienne de machines à coudre industrielles
mécanicien/mécanicienne de machines à tricoter
mécanicien/mécanicienne de matériel d'usine
réparateur/réparatrice de cardes
réparateur/réparatrice de machines textiles
réparateur/réparatrice de métiers de filature
réparateur/réparatrice de métiers à tisser – industrie du textile
technicien/technicienne de machines de filature à fibres libérées
technicien/technicienne de métiers à tisser

Consulter toutes les appellations d'emploi

Fonctions principales


Les mécaniciens de chantier et les mécaniciens industriels exercent une partie ou l'ensemble des fonctions suivantes :
  • lire des plans, des diagrammes et des schémas pour déterminer la façon de procéder;
  • installer, aligner, démonter et déplacer, en respectant les plans et à l'aide d'outils manuels et électriques, de la machinerie industrielle fixe ou du matériel mécanique comme des pompes, des ventilateurs, des réservoirs, des convoyeurs, des chaudières et des générateurs;
  • faire fonctionner des appareils et du matériel de levage, comme des grues, des vérins et des tracteurs, pour mettre en place des machines et des pièces pendant l'installation, le montage et la réparation de la machinerie;
  • inspecter et examiner de la machinerie et du matériel pour en déceler les dérèglements et les défaillances;
  • installer, dépanner et entretenir les systèmes de transmission de courant, sous vide, hydrauliques et pneumatiques ainsi que les contrôleurs programmables;
  • ajuster la machinerie et réparer ou remplacer les pièces défectueuses;
  • se servir d'outils d'usinage, notamment des tours et des meules, pour fabriquer les pièces nécessaires à la remise en état, à l'entretien ou au montage des machines;
  • nettoyer, lubrifier et effectuer d'autres travaux de l'entretien routinier de la machinerie;
  • ériger des fondations destinées à recevoir de la machinerie ou diriger d'autres travailleurs dans la construction de telles fondations;
  • assembler de la machinerie et du matériel, à l'aide d'outils manuels et électriques et de matériel de soudage, avant de les installer.


Conditions d'accès à la profession

1
  • Un diplôme d'études secondaires est habituellement exigé.
  • 2
  • Un programme d'apprentissage de trois à quatre ans
    ou
    plus de cinq ans d'expérience dans le métier et de formation spécialisée en réparation de machinerie industrielle ou en tant que mécanicien-monteur, en milieu scolaire ou industriel, sont habituellement exigés pour être admissible au certificat de qualification.
  • 3
  • Une formation supplémentaire dans la transformation du textile et de l'expérience en tant qu'opérateur de machine de fabrication du textile peuvent être exigées des mécaniciens de machines dans l'industrie du textile provenant d'autres industries.
  • 4
  • Le certificat de qualification de mécanicien industriel (de chantier) est obligatoire au Québec et offert, bien que facultatif, dans toutes les autres provinces et les territoires.
  • 5
  • Le certificat de qualification de mécanicien de chantier est offert, bien que facultatif, en Ontario.
  • 6
  • Le certificat de qualification de mécanicien de machine à coudre industrielle est offert, bien que facultatif, au Québec.
  • 7
  • Les mécaniciens de chantier et les mécaniciens industriels qualifiés peuvent obtenir la mention Sceau rouge après la réussite de l'examen interprovincial Sceau rouge.

Renseignements supplémentaires

  • Les mécaniciens de chantier travaillent surtout à l'installation initiale de machinerie industrielle et de matériel d'usine, tandis que les mécaniciens industriels effectuent plutôt l'entretien et les réparations qui suivent l'installation de machinerie et de matériel.
  • Les mécaniciens industriels et de chantier peuvent suivre une formation polyvalente dans un second métier, notamment en tuyauterie, en soudure, en usinage ou en entretien électrique.
  • La mention Sceau rouge permet une mobilité interprovinciale.
  • L'expérience permet d'accéder à des postes de supervision.

Appellations à ne pas confondre

  • Contremaîtres/contremaîtresses de mécaniciens de chantier et de mécaniciens industriels (voir 7301 Entrepreneurs/entrepreneuses et contremaîtres/contremaîtresses en mécanique )
  • Mécaniciens/mécaniciennes d'équipement lourd (7312)
  • Techniciens/techniciennes et mécaniciens/mécaniciennes d'instruments industriels (2243)